La fin du voyage

Titre très pragmatique.

Juste comme ça. Je ne me sentais pas à ma place, ni dans la ville suivante, ni dans le pays suivant. Sans excitation particulière, je rangeais mes affaires et enfilais mon sac à dos vers l’aéroport. Sans intérêt particulier, je me baladais dans les sites touristiques pour n’y rester que de brefs moments. Sans curiosité particulière, je ne prenais plus la peine de goûter les saveurs locales. 

Pour autant, ces derniers mois sur la route ne m’ont pas déçus. Quel que soit l’itinéraire choisi, si l’on sait se retourner depuis une bonne distance, il apporte son lot de souvenirs singuliers, d’apprentissage. Ce qui m’attriste, c’est cette impression d’avoir perdu quelque chose de précieux. Pas du temps, pas de choses matérielles, plutôt comme une perte d’aspiration. C’est d’être dans un entre-deux, avec cette passion perdue et une place restée vacance. J’ai l’impression d’être dans une course poursuite sauf que chaque personne que j’arrête n’est jamais celle que je recherche.

Je pense que mon message est celui-ci. Je ne vois pas un retour anticipé comme un échec, je n’ai pas « râté » mon voyage. Je ne me suis pas forcée à visiter plus d’endroits simplement pour pouvoir clamer avoir réalisé le parfait itinéraire. Cette idée m’est venue à l’esprit une minute pourtant. J’ai cherché, est-ce que je suis la seule à vouloir rentrer alors que j’ai la chance de partir? Alors que c’était mon plan A, un que j’ai fort réfléchi et attendu, et d’ailleurs mon unique plan? Puis je me suis dit que ça importait peu finalement, beaucoup de réflexions alors qu’il n’y a pas de problème. J’ai réservé un vol, je rentrerai un mois ensuite. Ironie de l’histoire, j’ai dû être hospitalisée la semaine précédant mon vol, c’était un signe pour confirmer ma bonne décision.

J’écris depuis mon nouveau chez-moi entre deux jours de travail. Trois semaines après mon retour, je me sens un peu arnaquée par le soleil qui se lève à 8h et la pluie qui tombe quand je m’apprête à sortir, sinon ce n’est pas trop mal ici. Je remettrai les voyages à plus tard, le temps de retrouver goût à un prochain départ.

You Might Also Like

Laisser un commentaire